Bienvenue au site officiel de l'Ambassade du Liban à Dakar - www.ambaliban.sn – L’Ambassade du Liban vous informe qu’elle a commencé la procédure de la réception des demandes pour les nouveaux passeports (format 2003). -  Lebanon Expo Milano 2015 du er Mai au 31 Octobre à Milan en Italie - www.ambaliban.sn
Amin Maalouf
 
Amin Maalouf Académie française

 Est  officiellement reçu à l’Académie française le jeudi 14 juin 2012, un an après son élection le jeudi 23 juin 2011 au premier tour. Le célèbre écrivain occupera le fauteuil n° 29 de Claude Lévi-Strauss.

50 jours à 50%

L’Ambassadeur du Liban vous annonce que dans l’objectif d’encourager le tourisme au Liban, le Ministère du Tourisme libanais, a déclaré la campagne des « 50 jours à 50% » au Liban allant du 8 janvier au 28 février 2013.

 

lire la suite... 

 

compteur

Affiche le nombre de clics des articles : 569185
Furzol
Furzol

Furzol, à quelque distance de Chtaura dans la Béqaa, est une ancienne localité connue depuis le Sème siècle de l'ère chrétienne comme siège épiscopal, mais dont les origines remontent au moins à l'époque romaine.

Avant de s'aventurer en direction des grottes situées sur les hauteurs dominant le village, il convient de s'attarder au centre de la .localité auprès des vestiges d'un temple romain de style corinthien, dédié probablement à Apollon. Il con- serve encore ses fondations et un bon nombre de blocs dont certains gardent leur décor sculpté et quelques inscriptions dédicatoires.

Quant aux célèbres grottes de Wadi el-Habis, ou Vallée de l'Ermite, elles sont situées dans la falaise, à environ un kilomètre et demi du village et peuvent être repérées à l'ceil. Utilisées au cours des époques paléochrétienne et byzantine comme "laure'; ou monastère, ces grottes, en par- tie naturelles et en partie aménagées par l'homme, sont espacées de façon régulière et ont généralement un plafond en voûte. La plupart d'entre elles comportent en leur milieu un réservoir ou un bassin creusé dans le roc. Le site comprend aussi une niche dans laquelle apparaît une figure conique, qui semble être une représentation cultuelle sculptée selon des traditions aniconiques locales.

Sur la rive droite du torrent traversant le site se trouve une vaste cour carrée taillée dans le roc, d'où l'on accède par quatre marches à une salle aménagée dans la falaise.
Quoiqu'il en soit de leur fonction originelle, certaines de ces grottes ont dû servir à des usages funéraires, voire religieux, sans qu'il soit possible de déterminer l'époque à laquelle elles ont été aménagées. L'on peut toutefois sup- poser qu'elles remontent à l'époque romaine. Notons cependant que beaucoup de grottes libanaises ont servi à un moment ou à un autre comme lieu d'habitat troglodytique.

À quelque 20 minutes des grottes, un chemin conduit vers un relief rupestre représentant, près d'un palmier, un dieu cavalier imberbe, la tête radiée, vêtu d'une longue tunique et d'un manteau retenu à l'épaule par une agrafe. Il tient la bride du cheval de la main droite et un globe ou un disque de la gauche. De l'autre côté du palmier, un génie nu de la fécondité et du renouveau, tient de la main droite un régime de dattes et de la main gauche un chevreau et grosse gerbe.

De cet endroit on voit une ancienne carrière dont les .vestiges évoquent une cité fantôme construite au milieu des rochers .