Bienvenue au site officiel de l'Ambassade du Liban à Dakar - www.ambaliban.sn – L’Ambassade du Liban vous informe qu’elle a commencé la procédure de la réception des demandes pour les nouveaux passeports (format 2003). -  Lebanon Expo Milano 2015 du er Mai au 31 Octobre à Milan en Italie - www.ambaliban.sn
Amin Maalouf
 
Amin Maalouf Académie française

 Est  officiellement reçu à l’Académie française le jeudi 14 juin 2012, un an après son élection le jeudi 23 juin 2011 au premier tour. Le célèbre écrivain occupera le fauteuil n° 29 de Claude Lévi-Strauss.

50 jours à 50%

L’Ambassadeur du Liban vous annonce que dans l’objectif d’encourager le tourisme au Liban, le Ministère du Tourisme libanais, a déclaré la campagne des « 50 jours à 50% » au Liban allant du 8 janvier au 28 février 2013.

 

lire la suite... 

 

compteur

Affiche le nombre de clics des articles : 461407
Mot de M. Saliou NDIAYE, Recteur de Université Cheikh Anta Diop Célébration du cinquantième anniversaire de l’Agence Universitaire de la Francophonie Dakar, le 21 octobre 2011
Je tiens tout d’abord à saluer toutes les personnalités qui se retrouvent aujourd’hui réunies, et il me plaît ensuite, de vous transmettre, Distingués invités, les chaleureuses salutations de Monsieur le MESICURRS, que j’ai l’honneur de représenter.

Il aurait bien voulu participer, personnellement, à votre rencontre, n’eussent été des engagements antérieurs. Il m’a chargé de vous transmettre ses excuses et ses vœux pour un partenariat plus renforcé entre les Universités sénégalaises et l’Agence Universitaire de la Francophonie.

Mesdames et Messieurs,

C’est le lieu pour moi maintenant de transmettre, au nom de Monsieur le Ministre, mes félicitations les plus chaleureuses à Monsieur le Directeur régional Emile TANAWA. Je saisis cette opportunité pour saluer sa discrétion, son efficacité, son sens de l’humain. Je lui réitère les espoirs que la communauté universitaire place en son magistère.

Mes remerciements vont enfin à vous Distingués invités, pour avoir pris de votre temps précieux pour être avec nous en cette fin de journée.

Nous fêtons cette année le cinquantenaire de l’Agence Universitaire de la Francophonie qui regroupe en son sein plus de 777 établissements d’enseignement supérieur dont des centaines d’Universités de plus de 50 pays.

Aujourd’hui, disons-le, Mesdames, Messieurs, nos pensées vont vers les canadiens Jean Marc Léger et André Bachand, Mgr Irénée Lussier, le Marocain Mohammed El Fasi (à qui l’on doit notamment le nom de l’Association « partiellement ou entièrement de langue française), pour ne citer que ceux-là. Cependant nous ne devons point oublier la mémoire de tous ceux qui ont rêvé de mettre en place une association mondiale des Universités ayant la langue française en commun.

En effet, c’est le 13 septembre 1961, à Montréal, que quelque 150 représentants des différentes zones de la Francophonie vont répondre présents à leur appel et vont, ensemble, poser les fondations de ce qui allait devenir d’abord, l’Association des Universités partiellement ou entièrement de langue française (AUPELF). Le Professeur Franck, Recteur de l’Université de Dakar fait partie de ceux qui ont fait de cette association, aujourd’hui AUF, une réalité vivante et pérenne, et surtout, un réseau scientifique ainsi qu’un pôle de créativité très dense et très dynamique. Dans le sillon ainsi tracé, il nous faudra continuer l’œuvre de ces grands pionniers.

Cependant, Distingués invités, ce qui constitue l’identité de l’AUF, en dehors de son histoire, c’est qu’elle est au carrefour de 02 micro-sociétés car elle regroupe à la fois des universitaires et des francophones.

Vous le savez, en tant qu’universitaires, nous avons la responsabilité historique de porter la volonté de progrès et de développement de nos Universités dans la marche de nos sociétés. C’est cet engagement qui fonde, au demeurant, la légitimité des universitaires au sein des nations où ils sont immergés, tout en revendiquant leur attachement à l’universalité.

Mesdames, Messieurs,

L’AUF regroupe des francophones c'est-à-dire les usagers d’une lange qui n’a cessé de faire sa mutation pour passer du statut de langue préférée de l’élite aristocratique européenne, de langue des belles lettres et du raffinement discursif au statut de langue de travail et d’expression de la communauté scientifique.

Monsieur le Directeur Régional,

L’AUF capte donc toute cette énergie nécessaire à ces deux défis à savoir d’abord la productivité scientifique et académique grâce aux savoirs et à l’inventivité des universitaires mais aussi grâce à leur abnégation à leur capacité de résistance, à leur humilité pour faire du français une langue populaire pratiquée par toutes les couches sociales du monde dans des proportions significatives.

Distingués invités, vous le savez, l’AUF, est aussi un organe essentiel de la francophonie institutionnelle, et, à ce titre, apporte un soutien financier important à de nombreuses Universités du Sud. Elle favorise également la mobilité des chercheurs et des étudiants dans le monde universitaire francophone avec des perspectives et des résultats. Une efficacité que n’aurait pu garantir une simple coopération bilatérale. L’AUF, Monsieur le Directeur régional, est donc un formidable outil, un merveilleux cadre pour les Universités d’Afrique et d’Asie et même du reste du monde.

D’un point de vue éthique, l’universalité de la science et du savoir ne peut s’accommoder de l’accaparement de sa diffusion par une seule langue ou par une seule nation. De ce point de vue, l’organisation d’un espace francophone qui serait un espace alternatif et un support à la diffusion de la science comme fondement du savoir, est maintenant une réalité.

Mesdames, Messieurs, Distingués invités,

De mon point de vue donc, et sans aucun esprit chauvin je dis ma fierté que l’UCAD, notre Université, soit dans l’AUF et au nom de toute notre communauté, je souhaite à cette structure une longue vie pleine de succès.

Je vous remercie de votre bien aimable attention !