Bienvenue au site officiel de l'Ambassade du Liban à Dakar - www.ambaliban.sn – L’Ambassade du Liban vous informe qu’elle a commencé la procédure de la réception des demandes pour les nouveaux passeports (format 2003). -  Lebanon Expo Milano 2015 du er Mai au 31 Octobre à Milan en Italie - www.ambaliban.sn
Amin Maalouf
 
Amin Maalouf Académie française

 Est  officiellement reçu à l’Académie française le jeudi 14 juin 2012, un an après son élection le jeudi 23 juin 2011 au premier tour. Le célèbre écrivain occupera le fauteuil n° 29 de Claude Lévi-Strauss.

50 jours à 50%

L’Ambassadeur du Liban vous annonce que dans l’objectif d’encourager le tourisme au Liban, le Ministère du Tourisme libanais, a déclaré la campagne des « 50 jours à 50% » au Liban allant du 8 janvier au 28 février 2013.

 

lire la suite... 

 

compteur

Affiche le nombre de clics des articles : 461390
ALLOCUTION DE MONSIEUR LE MINISTRE D’ETAT REPRESENTANT LE GOUVERNEMENT DU SENEGAL, A L’OCCASION DE LA CELEBRATION DU 67EME ANNIVERSAIRE DE L’INDEPENDANCE DU LIBAN

Excellence, Monsieur l’Ambassadeur du Liban,
Excellences, Mesdames, Messieurs les Ambassadeurs et les Représentants des Organisations internationales,
Distingués invités,
Mesdames, Messieurs,

C’est avec un agréable plaisir que je représente le Gouvernement du Sénégal à cette belle cérémonie, organisée dans le cadre de la célébration du 67ème anniversaire de l’indépendance du Liban.


Vous me permettrez, Monsieur l’Ambassadeur, de solliciter votre entremise pour renouveler à Son Excellence le Général Michel Sleiman, Président de la République du Liban, au Gouvernement et au Peuple libanais, les plus vives félicitations de Son Excellence Maître Abdoulaye WADE, Président de la République du Sénégal, de son Gouvernement et du Peuple sénégalais.

Il n’est point besoin de rappeler l’attachement très profond de Son Excellence le Président Abdoulaye WADE au Liban, ce pays qui fascine le monde entier, en raison de sa glorieuse histoire, de sa brillante civilisation, de ses progrès économiques et de sa capacité prodigieuse à faire face aux défis pressants qui bousculent la marche du monde contemporain.

A ce stade de mon propos, je voudrais me réjouir des efforts particulièrement importants que les Autorités libanaises ont consentis pour faire du Liban un pays de dialogue et de tolérance, dans le respect de la diversité culturelle qui caractérise la nation libanaise.

C’est le lieu, pour moi, de saluer la brillante élection du Liban comme membre non permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unies, au titre de la période 2010-2011. C’est là une marque de confiance de la communauté internationale qui se justifie tant par les progrès accomplis que par le rôle que joue votre pays dans le monde.

Le Sénégal s’honore d’avoir en votre pays un partenaire qui représente un modèle de diversité et de tolérance, tout en étant un pilier important du monde arabe et un contributeur écouté aux débats sur les questions de politique internationale.


Basées sur l’estime réciproque et l’appartenance à un même système de valeurs, les relations entre le Sénégal et le Liban n’ont jamais cessé de se développer, révélant, par la même occasion, une convergence de vues sur la plupart des questions qui animent la marche du monde et une volonté partagée d’atteindre le progrès économique et social.
Je dois me réjouir de ce que, malgré la distance physique qui sépare les deux pays, un fort courant d’échanges culturels s’est installé entre Dakar et Beyrouth grâce, notamment, au dynamisme des populations libanaises qui considèrent la Sénégal comme une seconde patrie.


Si j’ai un souhait à formuler, c’est que ces échanges culturels et humains inspirent des contacts réguliers et suivis non seulement au niveau des membres du Gouvernement mais aussi et surtout entre les secteurs privés de nos deux pays pour donner forme à une coopération économique multiforme.


Le Sénégal, qui a opté pour une diplomatie économique et de diversification de ses partenaires, est disposé à examiner toutes les propositions sur les voies et moyens de donner à sa coopération économique, culturelle et technique avec le Liban un profil à la hauteur des ambitions que les Autorités des deux pays nourrissent pour leurs peuples respectifs.


Je ne conclurai pas sans évoquer la nécessité, pour nos pays, de faire de leur appartenance au monde islamique un atout fondamental de leur coopération. Par-delà les initiatives que nous pourrions envisager d’entreprendre en vue de la promotion du dialogue des civilisations, il me semble nécessaire de saisir les opportunités qu’offre, par exemple, la finance islamique, au moment où, partout dans le monde, du fait de la raréfaction des ressources, l’heure est à la recherche des financements innovants.


Des possibilités de coopération existent également en matière de renforcement des capacités des couches les plus vulnérables de nos sociétés, à savoir les femmes et les jeunes afin de leur donner des raisons d’y croire et de les préparer à mieux faire face aux défis et aux chocs culturels d’aujourd’hui et de demain.


En terminant mon propos, je voudrais, au nom de Son Excellence Maître Abdoulaye WADE, Président de la République, du Gouvernement et du Peuple sénégalais, exprimer notre sincère et fraternelle gratitude aux membres de la communauté libanaise vivant au Sénégal pour l’amitié qu’ils témoignent au Sénégal, en contribuant au développement économique de notre pays, à son enrichissement culturel et à sa cohésion sociale.


Nous prions également pour que se consolident, en se renforçant, l’amitié et la coopération entre le Liban et le Sénégal, pour le bénéfice de leurs deux peuples.


Je vous remercie de votre attention.